Blog

La mezzo-soprano Stéphanie Sanchez rejoint Athlone Artists

Artistes Athlone a le plaisir d'annoncer l'arrivée d'une mezzo-soprano Stéphanie Sanchez à sa liste d'artistes. Loué par Actualités de l'opéra pour son « mezzo poli et italien » et par AvisSTL pour son «chant exquis», les engagements à venir de Stephanie incluent des performances en tant que troisième dame dans La Flûte enchantée avec Opera Theatre of St. Louis en mai-juin 2022 et la Mère dans Mark-Anthony Turnage et Rory Mullarkey's Coraline avec West Edge Opera en août 2022. Plus tôt cette saison, elle a interprété le rôle de Mercedes et a repris le rôle-titre dans Carmen à l'Opéra San José.

Au Festival Glimmerglass 2021, Stéphanie a chanté le rôle d'Ines et a repris Azucena dans l'adaptation de 90 minutes de Francesca Zambello Le Troubadour et a été l'un des artistes vedettes d'un concert entièrement wagner dirigé par le maestro Joseph Colaneri. Ce même automne, elle a rejoint la liste du Lyric Opera de Chicago où elle a repris Second Lady dans la production acclamée de Barrie Kosky de La Zaüberflote et a fait ses débuts à la maison avec Austin Opera dans un récital solo mettant en lumière des œuvres de compositeurs mexicains et LatinX. Elle a remporté le «Prix du public» au concours 2021 de la Fondation Jensen.

Stephanie est née et a grandi dans une famille de musiciens à Las Cruces, au Nouveau-Mexique, mais n'a jamais envisagé une carrière dans la musique avant l'université. « J'ai suivi une voie non conventionnelle », dit-elle. "Quand je suis arrivé à l'université, j'ai décidé de me spécialiser en biologie et en biochimie, car je pensais que je voulais être médecin." Elle aimait ses études, mais s'assurait toujours de garder la musique dans sa vie, chantant dans son chœur de premier cycle. « Puis un semestre », poursuit-elle, « je n'ai pas pu faire de chorale parce que je devais suivre un cours de physique. Et comme j'avais de moins en moins de temps pour la musique, j'ai réalisé que j'en avais besoin pour faire partie de ma vie.   

Alors que Stephanie terminait son diplôme et commençait à étudier pour le MCAT, son école - l'État du Nouveau-Mexique - réorganisait le programme d'études en opéra. Une partie de cela comprenait l'embauche d'un directeur d'études d'opéra à plein temps - le ténor Andrew Zimmerman. Le Dr Jerry Ann Alt, le directeur de chorale de l'école avec qui Stéphanie entretenait une relation de longue date, lui a suggéré d'essayer une leçon avec lui. « Ça a été un tournant pour moi », dit Stéphanie. Au lycée, Stéphanie a chanté du jazz, du théâtre musical et même de grandes œuvres chorales, comme Mozart Requiem. Mais c'est Zimmerman qui a initié la mezzo-soprano en herbe à l'opéra, lui suggérant d'aller voir une production de L'élixir d'amour. « J'ai pensé, 'wow, cet art englobe tout – c'est à une si grande échelle !' C'était comme rien d'autre que j'avais jamais vu. 

Zimmerman et Alt ont continué à encourager Stephanie en lui disant: "Tu as les qualités pour être une chanteuse d'opéra professionnelle, si c'est ce que tu veux." Après avoir terminé sa maîtrise en musique, Stéphanie a commencé à auditionner pour les programmes de jeunes artistes et s'est vu offrir une place dans les programmes Gerdine Young Artist et Gaddes Festival Artist à l'Opéra Theatre de Saint-Louis pendant leurs saisons 2014-16. D'autres auditions sont venues et elle a été acceptée comme candidate au diplôme d'artiste à l'Université Rice. 

"C'est là que j'ai appris ce qu'il faut pour être une chanteuse d'opéra", dit-elle. "Je suis tellement reconnaissante de cette expérience car elle a affiné mon talent et a vraiment façonné qui je suis maintenant." 

Stéphanie continue d'affiner ce talent et son travail acharné a porté ses fruits. Elle a reçu le prix commémoratif Igor Gorin 2018, a remporté la première place du concours de musique Young Texas Artist et la deuxième place du concours Opera Idol d'Opera Connecticut, a été finaliste du concours de théâtre d'opéra Brava et a reçu des subventions de l'Anna Sosenko. Assist Trust et l'Association des bourses d'études hispaniques.  

En tant qu'artiste principale résidente de l'Opéra San José, elle a interprété les rôles du prince Orlofsky dans Die Fledermaus, Hansel dans Hansel et Gretel, Azucénaïne Le Troubadour, et devait interpréter Dritte Dame dans Die Zauberflote avant l'arrêt de la pandémie. Elle a été sélectionnée comme Marion Pullin Studio Artist avec Arizona Opera où elle a chanté les rôles de Persephone dans Hercule contre les vampires, Paquette dans Candide, Berta dans Le barbier de Siviglia, et Flosshilde dans Das Rheingold, et est retourné dans l'entreprise pour couvrir le rôle-titre dans Marie de Buenos Aires et chanter la baronne Nica dans de Charlie Parker Oiseau de jardin. D'autres engagements notables incluent Gertrude dans Hansel et Gretel avec le Théâtre de l'Opéra Brava, Olga en Eugene Onegin avec Intermountain Opera, Flora in La Traviata avec l'Opéra de Saint-Pétersbourg, Roggiero en Tancredi au Teatro Nuovo, Yesi à Stomping Grounds au Glimmerglass Festival, Isabella (couverture) dans L'italiana à Algeri et Mère Marie (couverture) dans Dialogues des Carmes à l'Opéra de Sarasota, Zita dans Gianni Schicchi à Opera Maine, et Abuela à En mes palabres à l'Opéra d'Atlanta.  

À l'automne 2020, Stéphanie est retournée à l'Opéra Théâtre Saint Louis en tant qu'artiste de studio numérique, où elle a été citée pour sa "combinaison impressionnante de puissance vocale et de flair comique" (KDHXName) dans le rôle de Ruth dans Pirates of Penzance et pour son « émouvant » et « sincère » (KDHXName) solos dans leur concert de vacances.

Stéphanie a chéri les années d'études nécessaires pour enfin s'épanouir. "Récemment, j'ai commencé à m'aventurer dans le plus grand représentant sous la direction de mon professeur actuel, Braeden Harris. Quand j'ai commencé à chanter Azucena il y a un an, c'était mon « aha ! moment. C'était la première fois que je me plongeais dans ce répertoire, et c'était passionnant ! Même s'il faudra peut-être encore quelques années avant que je chante mon premier Eboli (Don Carlos), je prendrai volontiers une Carmen, Charlotte (Werther), ou N'IMPORTE QUELLE Valkyrie pendant que j'attends.

Stephanie attend avec impatience un avenir rempli de ce genre de répertoire et est heureuse d'avoir trouvé le "charismatique et facile à qui parler" Miguel Rodriguez d'Athlone Artists comme son agent. 

Alors qu'elle se prépare pour la saison estivale, Stéphanie parvient à s'adapter à son emploi du temps en planifiant un mariage avec son collègue chanteur, le baryton-basse Peter Morgan, avec qui elle a partagé la scène à plusieurs reprises. Elle trouve un rajeunissement mental grâce à la randonnée – les deux ont fait plus de cinquante randonnées pendant la seule pandémie. Et elle cuisine son plat réconfortant préféré – la recette de sa mère pour le piment rouge posolé – pour se sentir comme si elle était toujours chez elle au Nouveau-Mexique – même si elle continue de profiter de sa vie sur la route.